"Armande" jette ses dernières cartouches

mercredi 10 juillet 2002.
 
C’est une figure du chef-lieu de canton que l’on fêtait vendredi en fin d’après-midi. Après quarante deux ans derrière son comptoir, "Armande" vient de passer la main. Afin de profiter d’une retraite tranquille elle a fait confiance à Florence et Philippe Billoud, un jeune couple de la commune ; Philippe est natif d’Abondance et Florence fut quelques années serveuse auprès d’Armande. Voici plus d’une centaine d’années que le café est dans la famille "Bernard" : les arrières-grands-parents d’Armande l’exploitaient déjà, puis ce fut son père avec sa soeur aînée Annie. Au mariage de cette dernière c’est Armande, âgée à cette époque de 17 ans, qui prit la suite, et ceci pendant quarante deux ans. En 1963 avec son mari Marcel Tupin agent des téléphones, le bistrot fut refait entièrement. Pendant toutes ces années Armande assura la gestion de son bar tabac, le vente des vignettes auto, les timbres fiscaux, comme des acquis lors de la distillerie. "Il en est passé du monde pendant toutes ces années, le commerce était en permanence ouvert, le client devait être satisfait" déclare avec émotion "Armande" et d’ajouter "Cela va me manquer mes clients, nous avions de relations d’amitié". Armande a vécu tous les moments de la station et les temps forts à l’occasion des foires d’octobre, des kermesse de la paroisse du 15 août avec les manèges et défilés de chars. Les choses ont changé, il n’y a plus ces foules qui envahissaient la commune. Armande se souvient lors de la foire on vendait quelque 700 litres de vin ; a cette époque il n’y avait pas l’alcool test !. Chacun se reconnaît pour dire qu’Armande c’est une "sacrée bonne femme", une personnalité au caractère vif, toujours disponible et prête à rendre service et oh ! combien généreuse. Avec Marcel, elle espère, sortir, faire quelques voyages, prendre enfin de vraies vacances, lire, faire les mots croisés, et continuer à rencontrer du monde. "Je regrette beaucoup d’arrêter" nous confie-t-elle avec émotion. C’est de partout dans cette Vallée d’Abondance que l’on est venu témoigner sympathie et amitié à Armande et Marcel, tout comme à leurs remplaçants. Armande et Florence furent couvertes de compositions florales, des gestes forts qui remplacent de nombreuses paroles. Notre journal s’associe à tous ceux qui sont venus apporter leur témoignage d’affection pour souhaiter une paisible et heureuse retraite à Armande près de son Marcel, ses enfants, petits-enfants et nombreux amis.