Important éboulement de 20.000 m3 de roches au-dessus du lac des Plagnes à Abondance

mardi 14 septembre 2004.
 

« Vendredi à 18 h 15, nous avons entendu un fort grondement au-dessus du lac des Plagnes, face à notre chalet situé à Follebin et sept minutes après nous avons aperçu un gros nuage qui descendait à droite de la pointe de La Chavache » nous dirons un couple d’Orléannais en vacances dans leur chalet de montagne, qui conservera l’anonymat mais qui aura le réflexe de prendre une photo numérique de la scène (notre photo). « Nous avions une impression lunaire » nous dira notre interlocutrice, le nuage ayant mis pratiquement une heure pour recouvrir d’une épaisse couche tout sur son passage. Le maire Serge Cettour, son adjoint Dominique Chaffanel, se rendirent sur place pour constater qu’il s’agissait d’ une partie rocheuse de la fenêtre d’Ardens, à 1732 mêtres, qui s’était effondrée. « C’était impressionnant ce nuage » dira le maire et d’ajouter « la montagne, à cet endroit, a changé de paysage : d’une grosse bosse qui a disparu on aperçoit deux dents et un immense creux entre deux. L’éboulement s’est stabilisé à environ 200 m au-dessus du chemin menant aux chalets de « Ardens ». Les gendarmes d’Abondance se sont rendus également sur place pour vérifier qu’aucune victime n’était à déplorer. Des signalisations ont été posées pour indiquer le danger du fait que des pierres continuent de temps en temps à tomber. On évaluait sur place hier à plus de 20.000 m3 de roches tombées. Dans la soirée au village, d’où on avait rien entendu, certains remarquèrent bien ce nuage qui descendait et qui pouvait être assimilé de loin à de la brume.

(JPEG)
(JPEG)