Une bonne occupation des installations du gymnase intercommunal

mercredi 8 septembre 2004.
 

Le gymnase intercommunal de la Vallée d’Abondance géré par le syndicat du collège réunit chaque année les utilisateurs pour évaluer les besoins, confirmer les attributions. En période scolaire les gros utilisateurs sont les établissements de lycée et collège privés de Sainte-Croix des Neiges et le collège public de Val d’Abondance et les écoles, puis les associations comme le tennis, la danse, la gymnastique sportive et rythmique, le basket. Pendant les congés scolaires les locaux furent ouverts au centre aéré, le ski club, l’association vacances sports passion de Lyon, l’opération école ouverte, le tournoi de tennis, la colonie de la gendarmerie et ces jours derniers pour un stage du club Stella Basket de Thonon. Si la structure sportive est mise à disposition gratuitement pour les écoles et associations de jeunes mineurs, il n’en est pas de même pour une utilisation aux adultes, le bureau du syndicat du gymnase estimant que ceux-ci peuvent s’acquitter d’une participation.

La location pour les adultes toujours en cause

L’année passée le club de hand-ball avait réagi, cette fois c’est au tour du club de basket qui dénonce le manque de moyen des jeunes adultes en formation, stages, etc.. et qui ne peuvent se permettre de payer un accès aux salles de sports de leur Vallée pour pratiquer leur passion. Les club de hand-ball et de basket ne baissent pas les bras pour autant et entendent bien poursuivre les actions sportives engagées. Le hand-ball doit reprendre ces jours prochains et souhaite ouvrir une équipe de filles, le club de basket recherche de son côté des filles nées à partir de 1988 et plus afin de former une équipe senior filles pour l’inscrire en championnat départemental. Une démarche va être entreprise pour relancer les catégories jeunes nés en 94 et 95 pour une équipe de poussins (contact auprès de Sébastien le président 06 62 38 27 07). Les clubs espèrent toujours un accord avec les responsables du syndicat du gymnase, afin que le sport d’équipe ne soit pas pénalisé par l’argent.