Un restaurant d’alpage ravagé par le feu à la Chapelle d’Abondance

mercredi 4 août 2004.
 

Huit personnes se retrouvent au chômage technique

Il était aux environs de 10 h 30 du matin quand les huit employés étaient afférés aux préparatifs des repas du midi quand, pour une cause que l’enquête ouverte par la brigade territoriale d’Abondance tentera de définir avec précisions, un incendie s’est déclaré au restaurant d’alpage situé au pied des Cornettes de Bises au lieu-dit « Chevennes » sur le territoire de la commune de La Chapelle d’Abondance. A l’aide d’extincteurs les personnels tentèrent d’attaquer le foyer pendant que l’alerte était donnée au Codis d’Annecy. Les secours sont venus de La Chapelle, Abondance, Châtel, Evian, Thonon, Douvaine, plus d’une vingtaine d’hommes pour tenter de maîtriser un incendie qui s’étendait à tout l’établissement, activé par la bise. Jean-Philippe Buttner, le président des Hôteliers de la Chapelle d’Abondance, propriétaire du restaurant, une des meilleures tables de la région, était impuissant devant des années de sacrifices et d’effort. Cette ancienne étable, avec réserve de foin dans le passé, est devenue un restaurant réputé. L’année passée, Carole Montillet était venue pour y retrouver l’authentique et les spécialités savoyardes. Le toit recouvert de tavaillons se consumait avec rapidité . « C’est avec les enfants que nous avons taillé chacun de ces tavaillons, nous nous sommes tellement investis en famille » dira Jean-Philippe Buttner, anéanti. Pendant ce temps, sous les ordres du chef de groupe le Lieutenant Jean-Luc Vuarand de Châtel, les pompiers et volontaires poursuivent leurs efforts, les flammes ravivées par le vent. Dans l’après-midi c’est à l’aide d’un camion de grumes que l’on devait enlever les quelques poutres complètement calcinées. Aucune victime n’est à dénombrer, toutefois ce sinistre met au chômage technique les huit personnes employées sur ce restaurant qui était situé dans un lieu extraordinaire avec vue sur les Dents du Midi. Sur place, on notait la présence du maire de la commune Bernard Maxit et son adjoint Dominique Maxit ainsi que des personnes de la station attachées à ce patrimoine local.

(JPEG)
(JPEG)
(JPEG)