Dialogue restreint autour du projet de la Plaine d’Offaz et de la zone commerciale

mercredi 5 mai 2004.
 

Les avis divergent autour d’un éventuelle activité commerciale alimentaire

Samedi matin une soixantaine de personnes dont certains commerçants s’étaient données rendez-vous à la mairie pour avoir des renseignements sur le projet communal d’aménagement de la Plaine d’Offaz à l’entrée du village. Les personnes présentes ont tenté de répondre à des questions et très rapidement ce fut le brouhaha général, tout le monde y allant de son commentaire, personne n’écoutant personne, l’acoustique de la salle voûtée n’était pas favorable !. « J’ai l’impression d’être venue pour rien » dira une dame qui a le sentiment de perdre son temps. Interpellé, le maire Serge Cettour répond qu’il soumet un projet, que les personnes peuvent faire part de leurs observations sur un cahier prévu à cet effet. « Nous ne sommes pas contre la gendarmerie et la caserne des pompiers, nous ne voulons pas de grande surface commerciale » lancera une autre personne. On pouvait encore entendre qu’il devrait y avoir plusieurs projets, ou encore « On est attaché à notre environnement de village avec son cloître et son Abbaye pourquoi le dénaturer ». La discussion fut à certains moments vive, surtout quant un prometteur et un agent immobilier voulurent défendre deux projets : l’un portant sur l’ancienne colonie des Alpes où l’on apprendra dans le débat qu’il serait destiné à des logements avec des arcades sur la partie basse et des commerces complémentaires à ceux existants, l’autre, le projet actuel de la construction d’un centre commercial, d’une gendarmerie, d’un établissement de centre de secours et des logements. « Ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui » ajoutera visiblement agacée une femme.

Et si l’on s’écoutait mutuellement

Pendant une heure aucun dialogue ne fut permis, puis une trentaine de personnes quittèrent la salle ; avec le retour d’un certain calme quelques précisions purent être avancées mais cela ne dura qu’une vingtaine de minutes le temps, d’entendre que des réunions spécifiques pourraient se tenir à la demande des commerçants ou autres personnes, mais cela se prépare et ne s’improvise pas avec l’arrivée massive d’un groupe où tout le monde, et probablement à juste titre, a quelque chose à dire, à exprimer. « S’il on ne fait rien notre commune deviendra un village d’anciens » ajoute l’un des commerçants. L’affaire s’annonce comme difficile à mener mais tant que les gens n’auront pas appris à s’écouter, on ne risque pas d’entendre ceux qui ont quelque chose à dire. La prochaine rencontre de consultation du projet est fixée au samedi 15 mai ; attention comme les autres rendez-vous il ne s’agit pas d’une réunion débat. Le dossier est consultable en mairie et un cahier permettant de recueillir les avis reste à la disposition du public aux heures d’ouvertures du secrétariat. En attendant voilà un projet qui fait parler : une occasion d’apprendre qu’une grande surface vers le haut de la Vallée entend s’agrandir, et qu’il y aurait un projet d’une surface de vente magasin de type Discount vers le bas de la vallée, projet complètement abandonné selon le maire de la commune où celui-ci devait s’implanter.

(JPEG)