La station de Châtel vient de se jumeler officiellement avec Vias

mardi 20 avril 2004.
 

Quatrième jumelage de Châtel, après l’ Alsace, le Canada et la Belgique

Rencontre sympathique et amicale à l’occasion de la signature de la charte du jumelage samedi soir, en présence d’une quarantaine de Viassois, des maires de Boersch et d’Abondance, et du nouveau Conseiller Général Pascl Bel . Nous avons présenté dans notre édition du vendredi 9 avril, cette commune en bordure de la Méditerranée. Philippe Thoule lors de son allocution devait rappeler les différentes étapes qui ont rapproché les deux cités : celle de la mer et l’autre de montagne. « Vias c’est d’abord, la Méditerranée de plein pied, station balnéaire qui a su préserver de l’urbanisation sa longue plage de sable fin. Située au cœur d’une région viticole renommée et traversée par le Canal du Midi, Vias est un idéal de villégiature. » précisa le maire avant d’ajouter « Amitié, fraternité et entraide : ces trois mots doivent être les fondations de notre charte de jumelage. « Le maire confirma le déplacement d’une classe de mer du 3 au 14 mai et la traditionnelle sortie de la Fête des Mères qui sera organisée dans la région et à Vias. Michel Saint-Blacat le premier magistrat de Vias au nom de la délégation adressa des remerciements à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette rencontre, il associa également Philippe Pelta. Il indiqua que les deux communes se ressemblaient , mais en même temps étaient différentes. Avec humour il ajouta que Vias était une vieille fille qui a décidé de se marier « mais on ne savait pas que Châtel avait déjà trois femmes » pour faire allusion aux autres villes jumelées Seraing (Belgique), Mont-Tremblant (Canada), Boersch (Alsace).

Ouvrir les portes et les cœurs

Le maire présenta sa délégation composée des forces vives de sa ville : élus, enseignants, fonctionnaires municipaux, représentants d’association, des caves viticoles, de l’office de tourisme etc.. « Une des raisons fortes de notre rencontre est économique, et doit nous permettre de prendre ce qu’il y a de meilleur dans nos stations ». Le maire de Vias suggéra une bourse aux saisonniers qui permettrait un emploi permanent à l’année. Il fut proposé d’exploiter des pistes d’échanges entre les viticulteurs et le agriculteurs de la Vallée d’Abondance. « Le plus important c’est d’ouvrir les portes et les fenêtres vers l’extérieur, ouvrir les cœurs et les esprits » déclara en fin de propos Michel Saint-Blacat. Les deux maires signèrent la charte du jumelage avant un échange de cadeaux : une peinture de Jean-Luc Danel représentant la mer et la montagne, qui prendra place à la mairie de Vias, tableau également pour Philippe Pelta où on le voit sur les skis pour la période d’hiver et sur l’eau l’été à Vias. Des paniers garnis furent remis aux maires, le conseiller général et membre du conseil de Châtel. Le dimanche par une journée ensoleillée les Viassois sont allés à la découverte des domaines skiables et goûtèrent aux spécialités locales au restaurant d’altitude « La Pierre au Loup » après le ski pour certains ; l’après-midi ce fut une excursion chez nos voisins Suisses. Le voyage de retour de la signature du jumelage se fera en septembre.

(JPEG)