Le cabinet médical restera-t-il au village ?

dimanche 26 mai 2002.
 

La nouvelle fait l’effet d’une traînée de poudre : les villageois s’interrogent sur un éventuel départ.

Le cabinet médical du Dr Jean-Paul Marcou, implanté à la sortie du village, est un service apprécié des habitants de la commune, des vacanciers du secteur hôtelier et locations d’appartements ou de chalets, des nombreux centres de vacances pour enfants, adultes et handicapés, et aussi des personnels saisonniers. La plaine des pistes de ski de fond permet l’attérisssage de temps en temps des hélicoptères des secours en montagne (bien que certains voisins parfois non domiciliés sur place mais ayant des locataires vacanciers sont gênés par le bruit, la neige projetée.... des troubles qui paraissent insurmontables !). Au pied du cabinet médical, cette D.Z. (dropping-zone) est un atout apprécié de tous ceux qui ont des missions de secours dans la vallée où les blessés sont acheminés dans un temps record, vers une structure médicale dotée d’un matériel de radiologie performant. Des différents entre le locataire et le propriétaire, des incompréhensions, des énervements et c’est la rupture de relations. Le praticien, Médecin Capitaine des Sapeurs Pompiers de la Chapelle, soigne quelque 1000 blessés par an ; devant cette situation, il alla s’enquérir auprès de la municipalité des possibilité de trouver un nouveau lieu d’accueil dans cette commune qui voit sa population atteindre les 6.000 résidents à certaines périodes et où celui-ci exerce depuis 1988. Interrogé, le maire, Bernard Maxit, nous fait savoir qu’il s’agit d’une affaire d’ordre privé et que le conseil municipal a fait des suggestions sur des locaux possibles. La disponibilité de locaux devenus municipaux suite au rachat de l’ex-colonie "les petits chamois" auraient pû permettre le transfert du cabinet médical mais il existe un projet de logements sociaux, et probablement un transfert des écoles dans les lieux. La municipalité ne reste pas indifférente à conserver le cabinet médical, établissement ayant mission de service public, dans la station familiale, à la renommée gastronomique. A La Chapelle bon nombre de personnes verrait d’un bon oeil l’initiative d’un propriétaire à proposer des locaux afin de conserver son médecin généraliste et traumatologiste du sport dans la localité, et puis, il y a un second risque : celui de voir partir le pharmacien dont l’officine est en partie liée au cabinet médical. Cet éventuel départ ne serait pas pour arranger les relations dans la charmante petite commune où, actuellement, les commentaires, rumeurs, vont bon train. Une affaire à suivre......