Formation initiale d’aptitude pour les nouveaux pompiers volontaires

jeudi 23 mai 2002.
 
Ils sont une bonne douzaine engagés récemment dans les différents centres du groupement des sapeurs pompiers du Chablais, qui suivent assidûment la formation initiale d’aptitude, sur les terrains d’Abondance et de Châtel. A ce premier cycle de 10 jours complets, les stagiaires reçoivent des cours de théorie administrative et sont formés aux exercices pratiques, qui font l’objet le matin d’une explication, d’un descriptif, d’une méthode de technicité et l’après-midi sur les terrains supposés d’intervention c’est la mise en application avec l’aide précieuse des sapeurs pompiers du centre de secours de Châtel ou du centre de première intervention d’Abondance et de Chevenoz. Les aînés guident en quelque sorte les stagiaires, ils expliquent, détaillent les gestes qui doivent rester vifs, efficaces, lorsque les stagiaires interviennent leurs comportements sont observés, puis ensuite avec les responsables des formations, les gestes sont analysés pour permettre à chacun de posséder la technique qui rendra le secours efficace. Les responsables des centres d’Abondance l’Adjudant Chef Paul Folliet et de Châtel le Lieutenant Jean-Luc Vuarand, apportent avec leurs personnels leurs compétences à ces deux jeunes filles et dix garçons, qui donnent de leur temps (sous la neige comme samedi dernier) afin d’être performant pour porter secours dans les missions d’incendie, de sauvetage ou opérations diverses. Certes le recrutement n’est pas chose courante actuellement et l’on ne peut que saluer l’action de formation de ces jeunes, il faut aimer cela, pour s’engager ainsi. Une journée fut réservée à la connaissance et la mise en oeuvre des appareils respiratoires isolants pour entrer dans les milieux en fumée. Cette formation doit mettre les stagiaires dans des situations réelles d’interventions. Le travail d’équipe, le commandement des interventions et actions, l’écoute, la rapidité, la maîtrise de soi, autant d’éléments qui sont développés par les formateurs. Le samedi 18 mai un examen clôtura cette formation d’aptitude, et ceux qui réussiront les épreuves théoriques et pratiques auront d’autres formations à suivre comme le secours routier où d’autres. Être volontaire, c’est aussi se former pour mieux servir, et cela reste un état d’esprit.