Livraison de trois nouveaux engins de damage

mercredi 31 décembre 2003.
 
Cinq ans, 5.000 km, c’est la durée et les repères de travail pour les engins de damage sur les domaines skiables de Châtel. Ces jours derniers trois nouvelles machines sont venues rejoindre le parc de la SEML (Société des remontées mécaniques loisirs) : une Evérest et deux Leitwolf , l’une avec un châssis rigide, les deux autres sur suspension, avec un treuille et 850 mètres de câble. Machines d’une puissance de 480 CV, la facture n’en est pas moins belle : 190.000 € l’une et 260.000 € chacune des Leitwolf. Dans le même temps d’autres machines ont été enlevées du parc comprenant 15 engins pour les travaux de damage.
Répondre à cet article