La résidence « Le Thyl » accueille ses premiers locataires

mercredi 19 novembre 2003.
 

La résidence « Le Thyl » accueille ses premiers locataires

A l’écart de la route départementale, au centre du bourg, huit logements accueillent les locataires dans un cadre agréable.

C’est en avril 2000 que le conseil municipal de La Chapelle d’Abondance faisait l’acquisition du centre de vacances « les petits chamois » construit dans les années soixante dix, situé derrière la pharmacie et l’office de tourisme, au centre du village. Si une partie des locaux font l’objet d’une location au syndicat intercommunal à la carte de la Vallée d’Abondance (voir notre édition du mardi 4 novembre), une autre partie sert provisoirement à des activités de danse et gymnastique, des chambres pourraient mises à disposition de saisonniers des remontées mécaniques pour la saison d’hivers à venir si cela s’avérait nécessaire. Un autre bâtiment quant à lui a été rétrocédé à l’OPAC de Haute-Savoie pour la réalisation des logements sociaux sur la commune. Un projet de huit logements avec caves et garages individualisés fut engagé à l’automne 2002 et s’est terminé dans les temps prévus. Ainsi cet immeuble qui prendra le nom de « Résidence Le Thyl », comprend : en rez-de-jardin 2 logements de type 2, au rez-de-chaussée, 1er et 2ème étages un type 3 et un type 2 qui sont à ce jour tous occupés.

Des appartement spacieux et lumineux

Nous avons rencontré une des locataires, Jeannine Taque, qui habite la Chapelle d’Abondance depuis 1996. Celle-ci, après avoir habité quelques années en Normandie dans le département de l’Eure, a exercé ses activités professionnelles dans la région parisienne, dans la haute couture puis dans l’électronique ; déjà à cette période elle fréquentait l’hôtel de l’union dans la station, lieu qu’elle fit partager à ses enfants et son petit fils, Julien Barthélémy. C’est en quelque sorte ce dernier qui fut pris de cette envie de montagne, de ski, de paysages, d’espaces qui décida Mamie Jeannine à venir vivre à la Chapelle d’Abondance pour sa retraite. Elle trouva un logement en immeuble. L’année passée lors de la visite du maire Bernard Maxit pour le colis des aînés à Noël, celui-ci au regard du petit appartement confia à Jeannine Taque qu’un projet était en cours. Ce fut le déclencheur ; Jeannine découvrit son nouveau lieu de vie et se dit heureuse. « Regardez comme c’est lumineux et spacieux pour moi », nous déclare t ’elle et d’ajouter " la chambre est grande, la cuisine est séparée de la salle, j’ai même acheté un canapé si un jour j’avais une visite » et puis elle confie qu’elle a pu ressortir de sa cave, son banc et un petit moulin qu’elle a ramené de Normandie. « Je me suis déjà installée et j’ai goûté au plaisir d’entendre chanter les oiseaux » poursuit-elle. Jeannine Taque reste active, elle conduit toujours sa voiture, sort, rend visite tous les jours et apporte les courses à une « petite grand-mère » du village. Mais le grand bonheur de cette mamie « c’est mon Juju ». Julien moniteur de ski vient d’avoir 21 ans, est membre de l’équipe de France de ski alpinisme avec son co-équipier Philippe Blanc, de la graine de champion ces deux garçons, que l’on rencontre souvent à l’entraînement sur les pistes ou les routes puisque Julien fait aussi du vélo. Jeannine Taque attend les prochaines neiges car de son appartement elle verra passer les skieurs de fond.

(JPEG)
Répondre à cet article