Le syndicat interprofessionnel du fromage d’Abondance en assemblée générale.

mercredi 8 mai 2002.
 

C’est lundi après-midi à la salle des fêtes de la Chapelle d’Abondance que s’est tenue l’assemblée générale ordinaire du Syndicat interprofessionnel du fromage d’Abondance présidée par Sylvie Grillet -Aubert, en présence du député Jean-Marc Chavanne et les représentants des différents services de contrôle et partenaires des fromagers. La séance débuta par une série de rapports d’activités dont celui de la promotion que la SIFA mène depuis son origine afin de développer la notoriété du fromage d’Abondance ; il y a les dépliants, les recettes pique-prix, les affichettes, puis des dotations aux offices du tourisme de la Vallée (100 kilos chacun par an), l’édition de 500 000 sets de table coédités avec les autres fromages de Savoie et de la DCDL dans la cadre de l’AFTALP, selon une clé de répartition financière proportionnelle aux tonnages frabriqués. "Cette solidarité inter fromage est à souligner car sans elle nous ne serions pas capables de mener à bien cette action, prouve s’il en était encore besoin, que nos fromages ne sont pas concurrents mais complémentaires " devait préciser Jean-Louis Bouchet avant de rappeler les actions menées sur les foires et salons où les publics recherchent de plus en plus le contact avec les producteurs. "La promotion de l’Abondance est importante. En effet il ne faut pas oublier que depuis l’obtention de l’AOC, les fabrications ont progressé de 348 %. Il faut, si nous voulons continer à atteindre le but que nous nous étions fixé, c’est à dire permettre une juste rémunération des acteurs de la filière(producteur fermiers, fromagers et affineurs), développer nos marchés" souligne Jean-Louis Boudet. Pierre Girard présenta quant à lui le rapport de la commision d’agrément produit qui s’est réunie 7 fois et a dégusté quelques 82 échantillons, dans sa globalité la commision s’est déclarée satisfaite et met l’accent sur une concurrence rude et sur l’importance de produire une qualité irréprochable.

Avoir le courage de se remettre en question

Pierre Blanc évoqua les démarches effectuées pour le respect de l’appellation, précisa que l’AOC appartient collectivement à l’ensemble des membres de la filière, qu’elle est un patrimoine commun et que l’on ne peut pas se permettre des fantaisises, et d’ajouter "Le SIFA se portera systématiquement partie civile pour le principe dans ce genre d’affaire quel que soit l’auteur". La présidente Sylvie Grillet-Aubert lors de son compte-rendu d’activités devait signaler que la production d’Abondance est en progession, la vente de plaques caséines a progressé de plus de 17% en fermier et de plus de 12 % en laitier, soit une augmentation totale de près de 14% . La production avoisine les 1 300 tonnes dont 30 % en fermier. Il fut question de la reflexion à mener à la transformation du syndicat en véritable interprofession et de déclarer "Il faudra bien un jour et le plus tôt sera le mieux, avoir le courage de remettre en question le fonctionnement actuel. Ce syndicat ne pourra exercer de manière satisfaisante les missions qui sont les siennes sans prendre les mesures qui lui donneront une chance d’étendre ses prérogatives à la maîtrise des mises en fabrications et qui donneront des règles solides et indiscutables à son fonctionnement". Le bilan financier et le projet de budget reçurent l’assentiment de l ’assistance, un gestion saine qui annonce un excédent d’exercice. Un vote devait confirmer dans leurs fonctions les membres sortants, témoignage d’un accord avec l’équipe dirigeante. Un pot avec dégustation de fromage d’Abondance permit ensuite aux uns et aux autres de poursuivre les discussions, des moments qui restent sympathiques et conviviaux.