Les partenaires pour une agriculture durable en Haut-Chablais en visite

vendredi 17 octobre 2003.
 

Les partenaires pour une agriculture durable en Haut-Chablais en visite

Les régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côtes d’Azur, la profession agricole du sud et du nord, ont décidé de réfléchir au devenir de leurs territoires à travers l’agriculture et mettre en place une expérimentation sur le terrain avec pour objectif de faire réfléchir un groupe d’acteurs locaux, élus, agriculteurs, offices de tourismes, les restaurateurs hôteliers, les forestiers, chasseurs etc.. afin d’aboutir à un projet d’agriculture durable et tester une méthode en faisant mettre autour d’une table tous les interlocuteurs. Huit sites de massifs alpins, quatre au nord et quatre au sud, ont été désignés dont le haut Chablais, ils conduisent une réflexion et des échanges sont organisés. Après des rencontres de travail au Biot avec des représentants de la communauté de la Commune de la Tinée de Pont de Clans (06) les participants ont souhaité rencontrer des partenaires du haut-Chablais. Les acteurs de cette mission ont effectué une visite d’installation à la Forclaz puis à la Chapelle d’Abondance dans l’exploitation de Maryse Benand qui leur a confectionné une tartiflette. Auparavant la délégation conduite par Alain Henri président du Sivom du Haut-Chablais a été reçue par Philippe Buttner président des restaurateurs pour un apéritif.

Un partage des connaissances

L’après-midi, une visite de la maison du Val d’Abondance et de la cave d’affinage était au programme d’échanges entre les différents partenaires, dont Pascal Bel, Président des associations de commerçants de Châtel et de chasse de la Vallée. Des groupes de travail composés d’acteurs de la société civile analysent leur territoire puis essaient de voir celui-ci dans une perspective à vingt ans, "dans la réflexion prospective le groupe travaille, s’affronte, se confronte et il retient une image commune ; ce qui est important ce sont les mots partagés communs" tient à nous préciser l’une des participants aux travaux du cheminement du plan d’action, Bernadette Jordan. Les premiers résultats marquants sont une meilleure connaissance des acteurs dans les trois vallées du Chablais ; quelque chose qui force l’échange et la connaissance.

(JPEG)
Répondre à cet article