Projet d’une garderie de 42 places chez les Mouflets

jeudi 9 mai 2002.
 

Pas question pour le maire que la halte-garderie soit municipale

Ces jours derniers l’association de la halte garderie « Les Mouflets" tenait son assemblée générale ordinaire en présence d’une quinzaine d’adhérentes, de Philippe Thoule, le maire, Patrick Marchand et Philippe Charbonnel, conseillers municipaux membres de la commission de l’enfance. Virginie Rubin la présidente devait rappeler que cette halte-garderie était ouverte depuis le 8 janvier 1996 pour une capacité d’accueil de 12 enfants âgés entre 10 mois et 6 ans (10 places de halte-garderie et deux places de crèche). « Il doit être précisé que notre structure actuelle ne nous donne le droit d’accueillir que deux enfants âgés de 10 mois à 18 mois, les autres entrant forcément dans la tranche d’âge 18 mois- 6 ans. L’école maternelle accueillant dorénavant les enfants dès 2 ans et demi, notre structure ne répond plus que partiellement à la demande des parents de Châtel : l’accueil des tout-petits (comme à Abondance : 3 mois) reste inexistant sur Châtel » devait déclarer la présidente avant de préciser la vocation purement sociale de l’association. Les bilans financiers furent détaillés. Il fut question de la demande de l’élargissement de la plage d’ouverture par plusieurs adhérentes ce qui s’est traduit dans la réalité à un seul enfant le soir, financièrement la structure ne pouvait supporter une telle dépense supplémentaire et la mesure n’a pas été renouvelée pour la saison d’hiver 2001-2002. Avec la mise en place des 35 h sous des conditions drastiques afin de bénéficier des aides financières, la légère augmentation des tarifs, la création d’un emploi jeune intitulé animateur des activités périscolaire, poste qui sera à prévoir au 1er juin, sont des mesures qui viennent d’être appliquées par l’équipe bénévole dirigeante. L’assistance a décidé de réactualiser les statuts afin de faire qu’ils correspondent mieux à la réalité.

Un établissement de 350 m2 au lieu d’une soixantaine

Les personnes présentes ont pu voir une première ébauche de l’aménagement de la future halte- garderie dans le cadre de la réhabilitation de la maison Châtelane, une structure bien éclairée qui comprendra une surface de 350 m2 au lieu de la soixantaine des locaux actuellement existants. Philippe Thoule le maire donna quelques détails, et ajouta que tout est à refaire et que la fin des travaux n’est pas envisagée avant décembre. La présidente fait savoir son sentiment sur le fonctionnement de la future grosse structure et pose les questions de son fonctionnement à savoir « un établissement municipal » où une implication des services municipaux avec l’association, une convention d’objectifs pourrait être signée entre les deux. La réponse du maire ne se fait pas attendre, elle est directe « Il est hors de question que la municipalité prenne en charge cette halte-garderie, si les parents ne veulent pas s’investir plus ; la commune recherchera un fonctionnement avec délégation de service, que les châtellans fassent un effort ». « La station a besoin d’une halte-garderie" répond aussi rapidement une maman dans l’assistance. Le maire fait état que pour une ville de 1200 habitants la municipalité ne peut pas faire plus, elle subventionne à concurrence 200 000 frs (30490 €) l’association pour 12 places et au maire d’ajouter « maintenant plus personne ne veut s’investir, tout le monde se décharge sur la mairie ». « Je voudrais que le maire ait un autre regard que financier » demande la présidente tout en évoquant l’investissement humain des membres du bureau. Philippe Thoule suggère de mettre en place une structure de fonctionnement avec une directrice pour décharger les bénévoles. « La mairie suivra financièrement » s’engageant ainsi devant l’assistance. Après ce débat il fut procédé à l’élection des nouveaux membres et la désignation du bureau qui se compose ainsi : présidente Virginie Rubin, vice présidente Annette Patelli, secrétaire Anne-Sophie Rubin, adjointe Sylvie Vuarand, trésorière Christine Ract-Gras, trésorière adjointe Rickke Neuvecelle, membre Christine Buttoudin. La présidente remercia les salariés de la halte-garderie pour leur excellent travail, elle signala que c’était la première fois qu’un maire assiste à l’assemblée générale de l’association, fit remarquer qu’il n’existait plus de nourrices agréées dans la commune et qu’il fallait un fonctionnement pour fidéliser les parents vers la halte-garderie et répondre à la demande des mamans pour un accueil des bébés.