Réunion publique autour de la construction de la future station d’épuration

dimanche 19 octobre 2003.
 

Réunion publique autour de la construction de la future station d’épuration

D’une capacité de 13.000 équivalents habitants la nouvelle station pourra en desservir 35.000

La station d’épuration des communes de Châtel et la Chapelle d’Abondance traite depuis 1986 les eaux usées des deux villages. Son exploitation sérieuse, les travaux réguliers de remise en état ou le remplacement du matériel ont permis de conserver cette installation d’une capacité de 13 000 habitants en parfait état. Toutefois le sous dimensionnement de la capacité épuratoire de cette installation contraint le syndicat à procéder au remplacement afin d’assurer tout au long de l’année et notamment lors des pointes touristiques un traitement à 100% des eaux usées collectées sur le territoire du syndicat. Dans ces objectifs les élus des stations de Châtel, La Chapelle et Abondance, conscients de la nécessité d’avoir une approche globale de l’assainissement dans la vallée de la Dranse et après avoir étudié différents scénarios ont opté pour la réalisation d’une installation commune à l’aval d’Abondance au hameau des "Granges". Devant les difficultés rencontrées lors des négociations à l’amiable pour l’acquisition des terrains et après les études d’avant projet, d’impact hydraulique, et du choix du site, le syndicat a solliciter la procédure de déclaration d’utilité publique et une enquête parcellaire. Dans le même temps, en application du code de l’environnement et des lois sur l’eau, différentes autorisations et déclarations relatives à la réalisation de cette opération ont été engagées notamment pour les rejets dans les eaux superficielles, la protection des berges, l’assèchement des zones humides, l’épandage des boues etc... L’enquête publique a été menée par Bernard Barré dans les trois communes du syndicat ainsi que celles Bonnevaux et Vacheresse situées en aval du futur ouvrage. Jeudi dernier une réunion publique fut organisée à Abondance à laquelle assistait près d’une vingtaine de personnes dont sept résidents de la Vallée, les autres présents étant les élus, les différents responsables, bureau d’étude, maître d’oeuvre, direction départementale de l’équipement etc...

Le raccordement de tous les hameaux d’Abondance

Christian Doche, de la maitrise d’oeuvre, commenta différentes phases du projet avec l’historique de l’état actuel de l’assainissement, le schéma directeur, le milieu récepteur de la Dranse, l’implantation du site ; les objectifs visés avec l’ amélioration de la qualité de la Dranse, le respect des nouvells normes françaises et européennes, qui consistent à afficher un image forte de protection de l’environnement dans le contexte touristique, réaliser une station sans nuisances. Il développa les raisons du choix du site d’implantation ainsi que les exigences de qualité de la préservation de la vocation piscicole, du bon état écologique, des obligations de traitement biologique des niveaux de rejet. Il fut question également des contraintes particulières, du traitement des nuisances de la filière de traitement des eaux, etc... Il fut rappeler au cours de la soirée que la station sera dimensionnée pour traiter les eaux usées de 26 300 (équivalents habitants) et que l’on a tenu compte des prévisions d’évolutions de la Vallée d’Abondance avec un génie civil de la station qui permettra l’extension de sa capacité de traitement de 35 000 équivalents habitants ; que le bâtiment abritant cette installation complètement clos et désodorisé, aura une surface au sol de 1.500m2, sur une hauteur maximale au faîtage de 17 mètres ; que les eaux usées seront traitées en respectant les normes les plus contraignantes en vigueur ; qu’un collecteur d’un diamètre compris entre 400 et 600 mm sera implanté entre La Chapelle et la future station afin de favoriser le raccordement de tous les hameaux d’Abondance. Ces jours derniers des coupes de bois ont été effectué pour l’aménagement du carrefour Sous le Pas, le chantier voirie d’accès va débuter prochainement, les sélections des candidats pour les dossiers épurations des eaux ont été faites suite à une ouverture officielle des plis de souscriptions. Le budget global de l’opération est chiffré à 11 683 000€ (environ 76 635 456 F) Ce grand chantier est le résultat d’une action menée par les élus dans un nouvel esprit de l’intercommunalité qui est une réalité.

(JPEG)
Répondre à cet article