L’office de tourisme, en équipe soudée, expérimentée et déterminée

vendredi 10 mai 2002.
 

Peu nombreux les adhérents pour entendre le bilan de l’office du tourisme

C’est jeudi après-midi l’office de tourisme de Châtel tenait son assemblée générale en présence d’une quarantaine de personnes dont certaines étaient en possession de pouvoirs, alors que la structure est de 360 adhérents. Le président Jean-Pierre Vesin devait préciser que sa première année d’exercice en tant que président s’achevait et que celle-ci s’est avérée un bon millésime. Des remerciements furent adressés en direction de la municipalité, le conseil d’administration de l’office pour le soutien et confiance. « A Châtel, comme dans toutes les stations, le tourisme occupe un place très importante dans la vie économique Mais encore faut-il savoir analyser la demande, organiser l’offre et élaborer une stratégie afin de pouvoir profiter de cette source de revenus » déclara Jean-Pierre Vesin avant de préciser que le rôle de l’office devait consister à améliorer son organisation et à coordonner la demande des clients et les prestations offertes. Puis le directeur de l’office Jean-François Vuarand présenta le rapport d’activité contenu dans un document volumineux et complet de 42 pages. Dans l’édito Jean-François Vuarand évoqua les dramatiques évènements du 11 septembre qui ont affecté l’industrie touristique avec une chute de 30% des flux voyageurs internationaux et d’ajouter « Le tourisme est la première activité châtellane, et les professionnels ressentent mieux que quiconque le besoin de bien mesurer, aujourd’hui, l’impact économique du tourisme, sur la station sous tous ses angles : la consommation, l’investissement, les valeurs ajoutées, la création d’emploi » Le directeur devait ensuite exposer la nécessité de développer la relation avec la clientèle, c’est elle qui en définitive départage les stations. Les prix, en qualité de produits et de service, l’accueil font la différence. Il fut question de la liaison internet avec un connexion moyenne d’environ 1000 personnes par jour avec une pointe maximum de 8000 à 9000 sur une semaine. L’euro une aubaine pour les touristes intra-européens et extra-européens qui n’auront plus à attendre dans les bureaux de change, dès leur passage à la frontière. Seule, la Grande Bretagne, réfractaire à l’euro, maintien la Livre Sterling. Le directeur de l’office parla de l’impact des 35 heures sur la consommation et l’organisation et la multiplication par 4 des week-ends prolongés, une accélération des courts séjours de 3 ou 4 jours. Les français s’efforcent de transformer leur temps libéré, et ils sont à la recherche de propositions originales et inédites, faciles à consommer. Il y a aussi la R.T.T. qui offre de plus en plus de temps libre, et qui bouscule les habitudes. « L’offre touristique devra, en conséquence s’adapter. Les semaines de durée rigide, du samedi au samedi, pourraient bien être appelées à disparaître.

Les clés de la réussite

Nous devons redoubler d’efforts pour séduire une clientèle de plus en plus exigeante, par rapport aux prestations souhaitées » selon Jean-François Vuarand. La capacité d’accueil de la station, le classement des meublés de tourisme, la restructuration de radio-Châtel dont la gestion sera confiée par voie de convention à une filiale de la SEML Sports Tourisme et les travaux d’aménagement des locaux de l’office furent évoqués. Le directeur présenta l’organigramme de la structure office de tourisme et la répartition des secteurs et responsabilités. La promotion, en France et à l’étranger, le marketing direct les relations avec la presse et l’animation dans la station autant de sujets qui furent détaillés. En guise de conclusion le directeur de l’office devait encore préciser « Convaincus de l’importance de notre rôle, et de la qualité des prestation que nous devons fournir, nous avons pris en compte les 3 phases clés de la réussite : étude, statégie, action, pour élaborer un plan d’action, véritable projet à long terme« . C’est André Fillon expert comptable qui commenta et analysa les résultats financiers de l’exercice écoulé tandis que Jean-Pierre Vesin le président donna lecture du budget prévisionnel. Le maire Philippe Thoule, félicita les intervenants et déclara « j’apprécie toujours cette méthode de travail avec une subvention municipale de 5 000 000 on ne doit pas se désintéresser de l’office de tourisme. Il faut être professionnel et déterminé, le monde bouge et l’on doit s’adapter ». Le maire se félicita après sa première année de mandat de premier magistrat municipal des excellentes relations existantes avec l’office et devait émettre le voeu que celles-ci se poursuivent. Philippe Thoule regrette la peu de monde à cette réunion bilan « les adhérents sont de moins en moins motivés » ajouta t-il. Il fut procédé en suite à l’élection de nouveaux membres. En fin d’après midi une trentaine de personnes de la population étaient présentes pour assister à une projection de reportages réalisés par les télévisions. Cette rencontre se termina autour du pot de l’amitié et d’un buffet.