Inauguration de la piste pastorale du Betzalin-Le Crac

dimanche 5 octobre 2003.
 

Inauguration de la piste pastorale du Betzalin-Le Crac

Cette desserte va permettre à huit alpages de bénéficier d’une piste avec accès sécurisé

Nouvelle cérémonie inaugurale vendredi dans la station de Châtel, en présence du Conseiller Général André Crépy, Pierre Brandt du service de l’environnement du Conseil Général et les élus de la Vallée. Les personnalités furent accueillies au son des cors des Alpes. Emmanuel David, le directeur de l’association foncière pastorale devait préciser que l’accès au secteur du Mont de Grange par la montagne du Betzalin était le plus gros dossier que l’association avait eu à gérer et d’ajouter " Beaucoup de monde pensait que ce projet n’aboutirait pas. Les études préalables firent ressortir des difficultés géotechniques et des coûts de réalisations disproportionnées. Sans la volonté de la commune et du Syndicat de l’AFP de ne pas baisser les bras, cette desserte n’aurait jamais vu le jour". Le directeur devait présenter le plan de financements des deux réalisation, la première tranche de la piste du Betzalin, puis la seconde tranche d’accès au Crac pour un financement total de 339 002,12 € , subvention de la Région 107 306.80, autofinancement du Département 137 933,59€, de la commune 93 761,78€.

Travailler de manière différente

Des remerciements furent adressés aux propriétaires fonciers ayant donner le droit de passage sur ces pistes, Fabrice et Lionel Grillet, la famille Dessaix, Robert Vuarand, le département et la commune. Il fut rendu hommage pour l’excellent travail réalisé aux entreprises Gilles Rubin et Serge Rubin de Châtel ainsi qu’à la municipalité qui apporte depuis plusieurs années une aide non négligeable à l’agriculture de montagne. "Vu la disparition des surfaces en vallée, l’agriculture de Châtel, actuellement, compte beaucoup de zone d’alpages. C’est pourquoi, l’entretien et l’amélioration de ces accès vont permettre, à l’avenir de travailler de manière différente en permettant de moderniser les chalets, de remonter les fumiers, ou tout simplement de pourvoir amener les compléments en aliment aux troupeaux" déclara ensuite Emmanuel David avant les prises de paroles du conseiller général et du maire de la station. Cette rencontre se termina par un sympathique repas en alpage au cœur même de ces espaces montagneux.

(JPEG)
(JPEG)
(JPEG)
Répondre à cet article