LES ORATOIRES

      

"Oratoire" : mot d'origine latine = "salle de prière"

        Les oratoires, très nombreux, sont caractéristiques des paysages du chablais.

        39 ont été recensés sur la commune d'Abondance. Il s'agit ici d'oratoires bâtis, les simples niches dans les murs de clôture n'ayant pas été prises en comptes.

         Le plus anciens remonte à 1756 (oratoire Saint Joseph, Chez les gays). Mais la plupart datent du XIXe siècle, soit qu'ils aient été érigés à cette date, soient qu'ils aient été reconstruits à la suite de constructions ou de déplacement causés par l'aménagement de routes.

 

Ils sont élevés au bord des chemins, et sont souvent une protection pour le voyageur.

        Relevant du même esprits religieux que les chapelles, dédiés à la vierge ou a un saint protecteur, ils sont de forme et de conception différentes.

        Simple niches creusées dans un mur de clôture ou aménagées dans l'élévation d'un chalet ; édifice de petite taille voûtés en berceau ou en cul de four ; d'autres plus élaborés sont de véritables constructions en pierre possédant une ouverture surmontée d'un tympan mouluré, sommé d'une boule ou d'une croix.

        Ils ont pu être construits par des groupes sur le domaine public, mais le plus souvent, c'est l'œuvre d'un particulier. Peu d'écrits les concernent, car ils ne sont pas soumis à l'autorisation épiscopale, leur motif d'érection est souvent inconnu, mais certain portent des inscriptions indicatives.

Leur rôle Rappeler un événement, attirer la protection d'un saint, signaler l'emplacement d'une ancienne église ...