CHAPELLE SAINT DIDIER

Situation : Le Mont 

Saint Didier :

Évêque de Langres, décapité au Vième  siècle  

Représentation : Saint Didier est représenté en évêque, tenant à la main la palme du martyr.

Le révérend Gagneux charge Monsieur Blanc de faire peindre à Genève un tableau pour cette chapelle. Il prévoit le sujet : saint Grat, évêque, saint Didier, évêque, et saint Bernard de Menthon.

 La chapelle :

·         Fondation : André  Gagneux,  originaire du Mont fût ordonné prêtre en 1747. Trois ans plus tard, il assure la fonction de prêtre à Abondance. A la demande insistante des gens du Mont, il décide de faire construire une petite chapelle. Après avoir donné le prix fait à Jacques Gagneux de Sous le Pas et convenu avec les gens du Mont qu'ils s'engageraient à "faire des journées", les travaux de constructions débutent en 1752.

·         Au départ, contrairement à ce qui se passait habituellement, la chapelle ne fût manifestement pas patronnée par une personne bien située qui aurait pu fournir des messes de fondation. Le révérend Gagneux considérait que "le droit de Patronage n'est pas convenable à des paysans". Mais  des fondations arriveront rapidement pour la maintenance de la chapelle.      

·         Faveur : On dit que la cloche de la chapelle saint Didier aurait le pouvoir d'éloigner l'orage du hameau.

·         Extérieur : Chapelle  à vaisseau unique et au chevalet plat. Clocher à persiennes, couvert d'écaille de cuivre et surmonté d'un coq depuis 1982. L'encadrement des fenêtres et le portail sont en pierre de taille. 

·         Mobilier : Autel retable en bois peint avec son tableau d'origine.

Au XIXème siècle, un chemin de croix composé de 14 lithographies est érigé. Une statue de saint Joseph d'allure massive trouve sa place à coté de l'autel. A noter, la voûte d'arête du cœur, et le petit angelot sculpté à la croisée.