Première partie:

Quelques généralités pour comprendre les mécanismes météorologiques

Les dépressions ou zones de basses pressions se déplacent le plus souvent de l'ouest vers l'est, elles se forment sur l'océan Atlantique et elles sont accompagnées de systèmes nuageux ou perturbations. Les perturbations se constituent au contact de deux masses d'air de températures différentes (condensation). Les perturbations sont la matérialisation visible des fronts froids et des fronts chauds. Les perturbations donnent généralement des précipitations liquides ou solides (neige, grésil, grêle…).

Dans l'hémisphère Nord, les vents tournent, autour du centre dépressionnaire, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Les principales dépressions qui affectent notre temps sont:

· les dépressions atlantiques centrées à l'ouest de la France. Elles donneront des épisodes de fœhn tant que le vent sera orienté au sud et des précipitations abondantes dans un air doux lorsque le vent s'oriente au sud-ouest. La limite pluie-neige remonte au-dessus de 2000m. en hiver.

· Les dépressions centrées sur la Mer du Nord. Le passage des fronts froids donnera des précipitations plus ou moins continues avec de la neige jusqu'en plaine en hiver. Le vent sera orienté ouest à nord.

· Les dépressions centrées sur le Golfe de Gênes. Elles provoquent des retours d'est avec en hiver des chutes de neige poudreuse modérées.

Les anticyclones ou zones de hautes pressions sont caractérisées par un ciel souvent dégagé et des températures élevées en été, basses en hiver. En automne et en hiver, l'absence de vent provoque une couche de stratus qui recouvre les communes de Chevenoz, Vacheresse et Bonnevaux et plus rarement les communes du haut de la vallée. Au-dessus de ces nuages, le ciel est dégagé.

Les principaux anticyclones qui affectent notre temps sont l'anticyclone des Acores (en été) et l'anticyclone continental (en hiver).

Suite

Retour au sommaire sur la géographie du Val d'Abondance

Copyright © valdabondance.comIDDN Certification