Le synclinal de Châtel

La géologie de la commune de Châtel est en fait assez simple puisque l'ensemble du territoire communal est localisé sur la nappe de la brèche sur laquelle est venue par charriage se déposer la nappe supérieure des préalpes. En fait, il est intéressant de savoir que la pointe de Grange, 2432 m., la tête du Géant 2228m. ou la pointe de Chésery, 2251 m., sont constituées par la même roche calcaire de la brèche supérieure. Cette dernière se retrouve encore sous les chalets des Boudimes à 1402m., sous la cascade de l'Essert à 1460 mètres d'altitude. Cela prouve que la commune de Châtel et le cours de la Dranse suivent l'axe d'un synclinal. L'érosion du glacier a permis de découvrir les couches géologiques qui se succèdent sous la brèche supérieure à savoir les schistes ardoisiers qui ont été exploités dans le passé, les calcaires de la brèche inférieure et les schistes inférieurs. Cette succession de couches géologiques est visible entre Très les-Pierres et Villapeyron en rive gauche de la Dranse.

Sur la brèche supérieure, la nappe des préalpes supérieures, constituée principalement de roche schisto-gréseuse, s'est déposée par charriage et a résisté à l'érosion au coeur du synclinal. Elle donne la topographie un peu molle que l'on trouve de l'arête des Fours à la Tête des Lindarets et du col de Bassachaux à Lenlevay. 

La nappe supérieure des Préalpes

Retour sur le sommaire de la géographie

Copyright © valdabondance.comIDDN Certification