Les retrouvailles

Autoportrait, 1928, huile, 61 X 46 cm

Jean-Albert Carlotti et Abondance, c'est un peu une histoire d'amour. Après un premier séjour pour convalescence en 1929, il y retourne chaque année.

En 1950, il fait l'acquisition d'un chalet où il séjournera jusqu'en 1955, année de la mort de  son épouse Stéphanie. Ce n'est qu'en 1998 que Jean-Charles Carlotti retrouvera ce village d'Abondance, cher à son coeur.

L'idée d'une exposition Carlotti a vu le jour avec la rencontre de Jean-Marie Benand et d' Alain Vollerin, critique d'art et éditeur , à l'occasion de la fête du livre de Saint-Étienne.

Retour au sommaire